24.1 C
Casablanca
dimanche 26 mai 2024

Logistique du froid : IFRIA décroche 2 lignes de financement de près de 200 MDH

À lire aussi

IFRIA Cold Chain Development Company, un acteur majeur du secteur de la chaîne logistique du froid en Afrique, renforce sa présence au Maroc et son engagement panafricain en lançant un ambitieux programme d’investissement.

Dans ce contexte, IFRIA a obtenu 20 millions de dollars de financement de l’Agence américaine de financement du développement international (DFC). La cérémonie de signature des accords de prêt a eu lieu en octobre 2023 à Marrakech, en marge des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Cette initiative revêt une grande importance dans un contexte où le développement agricole et la sécurité alimentaire en Afrique sont des enjeux de souveraineté cruciaux.

Les deux lignes de financement accordées par l’Agence américaine DFC s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de développement continentale d’IFRIA, déclinée à travers un large dispositif portant, dans une première phase, sur la mise en place de deux entrepôts logistiques du froid nouvelle génération dans la région d’Agadir (Oulad Taima) et la région de Dakar (Diamnadio). Les deux plateformes modernes donnent le coup d’envoi à une politique couvrant les pays d’Afrique du nord et d’Afrique subsaharienne.

Doté d’un montant de 9,3 millions de dollars (près de 93 millions de dirhams), la première ligne obtenue par IFRIA auprès de DFC couvrira le financement d’une partie de l’investissement engagé dans l’entrepôt logistique du froid d’Oulad Taima (région d’Agadir-province de Taroudant), dont le coût global est estimé à 20 millions de dollars (près de 200 millions de dirhams).

Opérationnelle d’ici début 2025, la nouvelle structure développera une capacité de 10.000 palettes destinées notamment aux chaînes de valeur agricoles exportatrices de la région Souss-Massa en offrant des prestations notamment le pré-cooling (pré-réfrigération), le conditionnement, l’étiquetage, la certification…

Le projet d’entrepôt à Oulad Taima permettra de créer 240 emplois directs et indirects. Le bilan carbone devrait être réduit de 12.300 tonnes d’équivalent CO2 grâce aux systèmes photovoltaïques et à la baisse des pertes post-agricoles.

En ce qui concerne la seconde ligne de financement, portant sur le projet d’entrepôt à Diamnadio(région de Dakar), le montant du prêt accordé par l’Agence DFC est de 10,5 millions de dollars (près de 105 millions de dirhams). Ladite plateforme nécessitera un investissement global de 20 millions de dollars (près de 200 millions de dirhams). La structure doit démarrer son activité, courant 2025, avec une capacité de 10.000 palettes destinées notamment aux chaînes de valeur agricoles exportatrices du Sénégal, à la grande distribution, aux importateurs alimentaires.

Au menu, des services à valeur ajoutée, tels que le conditionnement, l’étiquetage, la certification… Plus de 240 emplois directs et indirects devront être créés. Cette nouvelle infrastructure réduira l’impact carbone de 13.600 tonnes d’équivalent CO2.

A noter que dans le cadre du financement de son programme de déploiement continental, IFRIA affine les dernières retouches pour un financement en equity, d’un montant de 50 millions de dollars (près de 500 millions de dirhams), auprès d’un fonds de capital-investissement international, dont les principaux investisseurs sont des fonds d’investissement climatiques.

spot_img
- Advertisement -spot_img

L'invité du Nouvelliste Maroc

spot_img
spot_img

À lire aussi

spot_img